Le 24/03/2022 21h
Théâtre Jean Vilar

1h30

Chant, percussions, looper : David Walters

Batterie : Alex Lewkowicz

Chant, clavier, sample : Celia Wa

"Âme Créole !" Deux mots suffisent à David Walters pour qualifier sa musique. Le point d'exclamation pour soutenir le radicalisme et la foi dans son objectif.

Depuis la sortie de son premier album solo Awa en 2006, David Walters n’en finit pas d’explorer la musique créole avec des retours incessants à ses racines et aux couleurs caribéennes.
Après avoir parcouru le monde  pendant  cinq ans pour l’émission de Canal Plus, Les nouveaux explorateurs, il décide d’enregistrer ses nouvelles créations à New York. Un choix qui s’explique par l’expérience qu’il a vécue sur place, un jour où il a donné un concert en pleine rue. L’accueil reçu l’a convaincu d’y faire briller son « Soleil Kréyol » et surtout d’y imprégner sa musique de l’état d’esprit et de l’esthétique qui y régnaient dans les années 70 et 80. Cette ville, hyperactive par excellence, est aussi le point de convergence de toutes les cultures créoles qui y sont représentées.

C'est avec la contribution essentielle de Bruno « Patchworks » Hovart que David Walters a produit Soleil Kreyol, plus qu'un partenaire musical, ce producteur et musicien de génie s'est avéré être l'ingénieur du son que David recherchait, celui avec qui il a écrit, composé, enregistré et joué de tous les instruments, conçu tous les arrangements, peaufiné les détails, comme porté par une respiration continue, ou plutôt une lumière : le Soleil créole.

Production : Premier-Jour